Le grand retour de la cuisine orientale

Depuis quelques années, de nombreuses personnes privilégient les repas sains dans leurs assiettes. Même si beaucoup d’entre eux apprécient particulièrement la viande, les végétaux sont présents dans leurs plats. Pour vérifier ce phénomène, il suffit de consulter les réseaux sociaux et les plateformes culinaires en ligne. En effet, la cuisine des pays du Moyen-Orient compte parmi les tendances actuelles.

Les plats les plus connus

La cuisine orientale peut prendre plusieurs formes, mais le plat le plus célèbre est le couscous. Il possède plusieurs déclinaisons qui ont pour base la semoule et l’huile d’olive. Celles-ci se mélangent avec des légumes, du poisson, de la viande, ainsi que des légumineuses selon les préférences de chacun. La corne de gazelle fait également partie des mets célèbres du Moyen-Orient. Il s’agit d’un biscuit maghrébin contenant de la pâte d’amande et des fleurs d’oranger. À ces délices s’ajoutent le kibbeh, le fil, ainsi que le taboulé. Ceux-ci contiennent des condiments et des épices variés, qui font la renommée de ces pays qui bordent la Méditerranée. Les gourmets les adorent pour leur saveur et pour leurs bienfaits sur la santé.

Les plats orientaux, appréciés pour leurs apports nutritionnels

Les épices ainsi que les condiments qui sont indissociables à la cuisine orientale donnent du goût aux plats. Ils sont également bons pour la santé. L’oignon et l’ail, par exemple, aident à protéger le système digestif du cancer. Le citron, quant à lui, contient une quantité importante de vitamine C. C’est également un puissant détoxifiant. Les olives, qui peuvent s’associer à tous les plats, contiennent de l’acide oléique. Cette substance permet de préserver le bon fonctionnement des vaisseaux sanguins. En 2018, l’attention des amateurs de cuisine française s’est particulièrement portée sur le zaatar. C’est un mélange de thym, de cumin, de sumac, d’anis vert et d’origan. Il aide à lutter contre les infections, la toux, les maux de gorge et facilite la circulation du sang.

La cuisine du Moyen-Orient, la tendance culinaire de l’année

Si le zaatar a déjà fait de nombreux adeptes en 2018, il continue de séduire les amateurs de cuisine orientale. Les autres épices commencent également à se faire connaître. Il y a, par exemple, le dukkah, qui vient d’Égypte, mais qui se retrouve dans les plats israéliens, jordaniens et libanais. Ses principaux composants sont : la coriandre, les noisettes, le sésame pilé, le cumin et l’amande. En général, ce sont les végétariens qui l’utilisent pour assaisonner leurs plats. Cependant, les autres l’apprécient également.

Nouvelle tendance : manger microbiote friendly !
Cuisiner avec des huiles essentielles, tout un Art !